Marie-Christine Blandin

Sénatrice du Nord – Groupe écologiste

soutien à l’action des déboulonneurs lillois

crédit photo : déboulonneurs

Marie-Christine Blandin apporte son soutien à Marion Giraud qui comparait aujourd’hui au tribunal de grande instance pour dégradation légère et refus de prélèvement ADN pour une action de désobéissance civile organisée par les déboulonneurs lillois : elle a barbouillé un panneau publicitaire situé dans le couloir entre la station de métro et la gare de Lille Flandres.

Sur le barbouillage :
Co auteur d’un rapport sur la nécessité de la culture scientifique, et membre de la commission en charge de l’éducation, Marie Christine Blandin souligne combien nous avons besoin d’un environnement qui épanouisse et émancipe par le savoir pour nos enfants et adolescents.
« La publicité, par les affirmations fallacieuses qu’elle sous-tend (le shampoing qui fait repousser les cheveux, le déodorant qui attire les filles) ; par les penchants qu’elle flatte, (le machisme, l’hyperconsommation, la violence) ; par son omniprésence foisonnante, par les confusions et les frustrations qu’elle génère ; perturbe, aliène, embrouille les esprits, et va totalement à l’encontre d’une société réfléchie et apaisée. »
Et nous allons de mal en pis : publicité lumineuses énergivore, caméras intégrées pour savoir qui regarde, comme les cookies dans les ordinateurs, cela devient une question de libertés individuelles.
L’action d’interpellation des déboulonneurs est dans ce contexte salutaire.

Sur le refus de prélèvement ADN :
En aucun cas l’action de Marion Giraud ne justifie une telle mesure. Le prélèvement tout azimut d’ADN représente un risque majeur pour les libertés individuelles. Les données biologiques, puis numériques issues de ces prélèvements comportent des renseignements qui dépassent largement la simple identification de l’individu. On sait désormais que la partie conservée d’ADN dit « insignifiant » et nommé « ADN poubelle » recèle en réalité des données biologiques personnelles et donc confidentielles.

Marie-Christine Blandin espère que ce procès permettra de reconnaître l’état de nécessité qu’il y avait à mettre en évidence l’omniprésence de la publicité dans notre environnement.

 

Communiqués de Presse Dans le Nord
Carte